Habitat partagé entre végés

Les habitats partagés permettent selon leurs habitantes de fixer différentes limites entre vie intime et vie collective. Ils sont relativement communs en Allemagne, Pays-Bas, Danemark… mais encore peu répandus en France.

Ce projet d’habitat partagé s’adresse à des personnes qui ont envie de partager une vie quotidienne, comme on peut souvent le faire en colocation, tout en ayant la possibilité d’avoir un appartement complet à soi. La vie collective doit correspondre à une envie initiale, mais elle ne sera bien sûr jamais une obligation, pour peu que la personne concernée ait pu financer un appartement autonome lui appartenant.

Ce projet d’habitat partagé vise 5 à 8 personnes, afin de pouvoir partager une vie collective en confiance, calme et relativement intimiste. Les habitantes devront bien se connaître avant l’achat collectif.

Les valeurs de non violence, de rationalité et d’altruisme sont très importantes pour que nous nous sentions en confiance. C’est pourquoi nous avons fait le choix de limiter la possibilité d’habiter avec nous aux personnes féministes, ne finançant pas l’exploitation animale et ayant un self control important.

Suivant les opportunités que nous offriront la localisation choisie, le nombre de personnes rejoignant ce projet et leurs moyens financiers, nous achèterons un bâtiment existant ou le feront construire. La finalisation de la construction ou la rénovation par nous même est possible et nous pourrions rémunérer quelques personnes y travaillant.

Afin de minimiser les impacts de la situation financière de chacune, nous ouvrons la possibilité à une solidarité du groupe afin de louer 1 à 3 habitations ou prêter suffisamment pour leur achat.

Dans l’idéal, l’habitat partagé serait situé en zone périurbaine et entouré d’un terrain de plusieurs centaines de m². L’immeuble pourrait également être commun à d’autres projets de cohabitation (comme dans une barre d’immeuble) et à proximité ou comprenant des installations partagées plus largement entre les membres de Vers l’écolieu.

En plus d’avoir une chambre ou un studio ou un appartement suivant leur besoin d’intimité, chaque habitante devra financer et pourra profiter d’installations collectives:

  • un grand salon avec cuisine à l’américaine
  • un grand jardin partagé

et éventuellement

  • une buanderie,
  • une cave garde-manger
  • une penderie partagée
  • une chambre d’amis
  • une ou des salles d’eau

La forme juridique sera choisie en fonction de la simplicité pour l’obtention d’éventuels prêts et de la facilité pour la revente de son bien. Nous envisageons pour l’instant une SCI-c pour l’achat, avec mutation en simple copropriété.

Être tenu·e au courant
Contact:
Maeli.barennes@hotmail.fr
Groupe facebook du projet


Laisser un commentaire