Un fonctionnement horizontal pour des ambitions de rayonnement national

Si certains projets sont limités en nombre de participant·e·s (hameaux, habitats participatifs), d’autres nécessites le plus grand nombre de membres possible (monnaie locale, école Montessori…). Plus il y aura de projets, plus ils seront visibles et seront en accord avec les envies de chacun·e. N’importe quelle personne participant à au moins un projet (jardin partagé, atelier de réparation vélo, amap…) est membre à part entière. Les projets sont tous autonomes et n’apportent aucun soucis de gestion au collectif. La fédération de projets Vers l’écolieu ne se fixe donc aucune limite.

Nous rejoindrons d’autres projets rochelais même si nous ne sommes qu’une dizaine, mais nous espérons au moins réunir une trentaine de personnes pour initier un pôle associatif dynamique. Nous continuerons à nous faire connaître et à regrouper des porteuses d’alternatives une fois installées à la Rochelle, afin de constituer petit à petit un pôle alternatif de rayonnement national proposant un projet de société plus altruiste et équitable à travers une multitude d’alternatives sociales et solidaires.


Laisser un commentaire