L’AMAP de Bongraine

Une AMAP est une Association de Maintien d’une Agriculture Paysanne. Il y a beau avoir beaucoup de terres agricoles autour de La Rochelle, les terrains restent chers et peu de maraicher·e·s s’y sont installés. L’AMAP aurait pour but de soutenir l’installation et l’activité d’une exploitation respectueuse de l’environnement (certifiée ou non) et d’assurer un approvisionnement annuel en légumes à un prix équitable.

Les productrices s’engagent à fournir un panier de légumes de saison chaque semaine (avec éventuellement une pause à la fin de l’hiver, à l’intersaison). Les consommatrices s’engagent sur une année, avec un possible échelonnement des paiements.

Le prépaiement des récoltes permet aux productrices d’être plus indépendantes des banques, n’ayant pas à emprunter pour l’achat de semences et de plants. L’engagement des consommatrices à assurer la distribution des légumes deux fois dans l’année permet également la vente et la distribution en direct, permettant un revenu plus confortable pour les productrices mais aussi un prix plus attractif pour les consommatrices. On a donc un circuit court sous 3 angles :

  •       géographique (les légumes ne parcourant que quelques km),

  •       temporel (les légumes peuvent être cueillis le jour même ou la veille de la distribution, assurant une qualité nutritionnelle optimale)

  •       économique (il n’y a pas d’intermédiaire à la vente)

L’engagement solidaire permet :

  • d’un côté de mutualiser les risques de mauvaise récolte, en continuant à payer le panier au même prix même si la sécheresse a diminué les récoltes

  • de l’autre côté de mutualiser les bénéfices, lorsque le temps est cléments, que les plantes sont en bonne santé et que les récoltes sont abondantes.

Dans l’idéal, le prix moyen du panier (calculé sur une ou plusieurs années) doit correspondre aux prix pratiqués sur un marché moyen de gamme en agriculture conventionnelle.

Beaucoup de membres de Vers l’écolieu sont intéressé·e·s par la possibilité de travailler leur terre. Si l’exploitation n’est pas trop éloignée de La Rochelle, il pourrait être possible que des jardins partagés fassent partie de l’exploitation maraîchère. Si l’occasion se présente, nous pourrions également participer à l’achat collectif de terres agricoles pour faciliter l’installation paysanne, en ne faisant payer qu’un loyer symbolique.

Si ce projet vous parle, n’hésitez pas à me contacter afin que nous commencions à mettre en place l’association et son fonctionnement, ou que nous listions tout simplement les potentiel·le·s futur·e·s adhérent·e·s.

 

Frédéric Mesguich, ancien président de 13Amap et cofondateur de Jussieu Amap

Rejoignez le projet pour nous aider à monter l’amap
contact : frederic.mesguich@gmail.com 06 60 17 00 47

 


Laisser un commentaire