Newsletter de Vers l’écolieu n°26 – décembre 2018

Bonjour,

On va continuer d’envoyer notre petite newsletter pour vous tenir au courant des événements si vous voulez venir, mais les rencontres vont encore s’espacer.

Prochaine rencontre en janvier, donc. La date sera celle qui a le plus de votes le 14/12 : https://doodle.com/poll/udh7pb6c38rxp4d9
Pensez à vous inscrire en suivant ce lien, la place est limitée.

Les “actus” :
L’oasis des Tisserands vous tend les bras si vous voulez aménager en 2019 et avez de quoi participer à l’achat/ aux travaux.
4 à 6 membres vont chercher l’été prochain à louer ensemble/à proximité les unes des autres, en attendant un bonne opportunité d’achat ou de location pour un vrai habitat partagé.

L’asso “Renaissance” se lance sur Paris pour regrouper des gens qui veulent avoir une solution de replis et un lopin de terre en cas d’effondrement industriel. Leurs événements par ici https://www.facebook.com/groups/1805488699503616/events/ .

Bonne marche aux personnes qui participent cet après-midi, et Bonne fin d’année à toutes et à tous.

Où est-ce qu’on en est ?

Depuis juin 2016 l’association Vers l’écolieu s’est faite connaître sur les réseaux sociaux ou via le bouche à oreille. Nous avons organisé des conférences largement diffusées ainsi que des dizaines d’événements conviviaux pour que les membres se rencontrent. Bien que plus de 400 personnes soient abonnées à la newsletter et que plus de 1000 soient sur le groupe facebook, seules quelques unes ont rencontré d’autres membres, rejoint ou proposé des projets de vie, d’activité ou de convivialité. Nous portons cependant collectivement une quelques projets d’habitat, d’achat de terrain, pro ou associatif. Une grande consultation des membres a été lancée pour nous rassembler autour de projets concrets et nous permet de mettre en contact les personnes intéressées par les mêmes choses. Nos événements permettent de favoriser les rencontres, nécessaires à l’initiation de réalisations communes.

Le choix de la région rochelaise comme destination semble cependant mobiliser davantage. Nous sommes pour l’instant une dizaine de bénévoles à rechercher les moyens de trouver des personnes prêtes à s’investir dans leur projet de vie ou à motiver celles déjà présentes dans le groupe.

Quelques groupes avancent bien, alors que d’autres sont au point mort faute de reponsables pour prendre en main la gestion de projet. Un groupe projet d’habitat participatif est entré en activité en décembre 2017, les membres des projets de cohabitat entre végés et centre thérapeutique  se rencontres régulièrement sur Paris. 

Nous avons présenté Vers l’écolieu aux pouvoirs locaux, et en particulier la communauté d’agglomération qui gère le projet d’écoquartier de Bongraine, à Aytré. Cet écoquartier est une belle opportunité pour nous aider à mener à bien un grand nombre de projets collectifs, de l’habitat et jardins partagés à la maison commune, voire même à l’installation en maraîchage bio.

Un premier déménagement est prévu pendant l’été 2019, en ciblant tout d’abord des appartements ou maisons en location proches les unes des autres, pour faciliter la transition et trouver les bonnes opportunités immobilières sur place.

Plus de détails avec l’historique de nos newsletters

Newsletter de Vers l’écolieu n°24 – octobre 2018

Cette newsletter est un compte rendu de notre bisannuelle. N’hésitez pas à regarder uniquement les points qui vous intéressent. Les prochains événements sont à la fin.

Les personnes présent.e.s lors de la réunion :

  • Frédéric : Projet de cohabitat végé. Déménagement à LR en septembre 2019.
  • Jeanine : Projet de cohabitat végé Déménagement à LR bientôt.
  • David : Projet de cohabitat végé et  Pôle art, Déménagement à LR en 2021-22.
  • Hannah : Projet de cohabitat végé et Pôle soin et art, Déménagement à LR 2021-22.
  • Maribel : Projet de Pôle soin et pôle art, elle prospecte sur lieux notamment l’Oasis des Tisserands. Veut partir le plus tôt possible.
  • Jacqueline, habite à La Rochelle.
  • Brigitte, idée activité et habitat l’intéresse, elle envisage de déménager plutôt d’ici 3 ans.
  • Adriana, prospecte dans 3 villes dont LR, elle veut quitter Paris avant fin 2019, avec ses deux compagnons Marie et Clément.
  • Maëli : Projet Pôles art et soin et Cohabitat végé. Déménagement à LR septembre 2019.
  • Clément, intéressé par le Pôle Soin. Il veut quitter Paris avant fin 2019 avec Marie et Adriana.
  • Marie
  • Nicolas
  • Paule Godart : cherche lieu intergénérationnel, habite déjà sur LR.
  • Pierre Projet de cohabitat végé, Déménagement à  LR courant 2019.
  • Livia
  • Florence, intéressée par le Pôle soin.

Ordre Du Jour :

  • Point sur la situation du collectif
    • Pôle soin
    • Pôle art
  • L’Oasis Tisserands
  • Les Z’Eclaireuses
  • Habitat partagé
  • Envies de localisation
  • Recruter d’autres personnes ?
  • 2018-19 : rencontres conviviales régulières ?
  • Communication extérieure : Vers l’Ecolieu ou bien projets individuels ?

Point situation collectif

Maëli a fait une synthèse sur l’évolution de Vers l’écolieu depuis sa création. L’association a vu le jour il y a deux ans et au fil des rencontres, le projet s’est concrétisé jusqu’au choix de la ville. La Rochelle semble être une ville pertinente par sa couleur politique (écolo-gaucho). Les associations déjà sur place, rencontrées lors du festival Alternatiba, sont dynamiques et accueillantes.L’émulation et la curiosité parisienne concernant Vers l’écolieu s’est tarit à partir du moment où la destination a été choisie. Il est en effet difficile pour de nombreuses parisiennes rencontrées de chercher un nouveau travail à la Rochelle ou de changer de vie, tout simplement.  

Aujourd’hui, une dizaine de personnes habitant en Ile de France semblent vouloir déménager.

Il y a 5 projets d’Écoquartiers ou d’écolieux qui vont se lancer autour de 2022 ou avant. (Bongraine, Oasis des Tisserands, Tiers-lieu, L’Houmeau, Villeneuve les Salines)
A Bongraine, suite à la réunion de février, plusieurs informations importantes ont vu le jour : il y a une pollution dans les sols, il est donc interdit de se baigner à la plage d’Aytré en attendant que les collectivités trouvent des solutions. Il n’y aura pas de ferme sur place mais une maison de quartier associative. Le quartier sera plus peuplé que prévu, donc ce sera un peu une zone pavillonnaire sans voitures. La Maire d’Aytré est enthousiaste face au projet de Vers l’Ecolieu et soutiendra surement le projet.

Pôle soin

    Deux personnes ne répondent plus aux mails. Se pose alors la question de l’implication réelle de celles-ci dans le projet.

L’équipe semble constitué de 3 personnes. 4 personnes suivent le projet de près. Le CoKon souhaite connaître l’évolution du projet pour créer un partenariat. Une art-thérapeute habitant sur place est intéressée par le projet dans l’optique de l’inscrire dans une dynamique de réseau de professionnels sur la Rochelle.

Le noyau dur a avancé sur l’étude de marché et sur le dossier de présentation. Il reste la question du lieu et de son financement. Nous avons contacté les Zéclaireuses et l’Oasis des Tisserands qui semblent intéressés par Vers l’écolieu. L’association Siel bleu n’a pas donné de nouvelles en revanche.
Le Pôle Soin n’a pas encore réalisé de communication auprès des politiques. Il faut donc envoyer aux institutions une présentation de notre projet.

Pôle art

Discussion majeure : quel bâtiment ? Cela serait intéressant si l’on pouvait être soutenus par une place dans un écoquartier, avec la possibilité d’avoir un lieu.

Quelle place il nous faut ? Quel est notre budget ?

Une dizaine de personnes répondent aux mails. En gros 6 personnes sont intéressées.

Le Collectif Pouce veut bien bosser avec nous.
Un mail a été envoyé en vue de la bisannuelle et du travail réalisé par le Pôle Soin concernant l’étude de marché et la présentation du Pôle Soin et du Pôle Arts mais il y a eu peu de réponses.

Les Z’Eclaireuses (tiers-lieu)

Lisa des Z’éclaireuses voudrait bien bosser avec nous et en particulier avec le Pôle Soin et le Pôle Arts. Elle cherche un lieu de soin, un lieu artistique et un lieu de coworking. Elle est très active, organise des événements à la Rochelle, elle propose du conseil en communication. Cherche un lieu pour son Tiers-Lieu et des investisseurs.

Oasis Tisserands (oasis)

L’Oasis des Tisserands est porté par un couple (dont un architecte). Ils ont monté un habitat partagé sur Montreuil (Unissons).

Dans le cadre de l’Oasis, les porteurs du projet y sont les maîtres d’oeuvre mais ils ne vont pas y habiter. L’Oasis serait située à 10km de LR, sortie de Bompierre. L’Investissement est de plus d’1 million d’euros pour un manoir qui peut accueillir une douzaine de personnes.

L’Oasis est constitué ainsi : une partie d’espace commun, un espace de formation où des gens animent déjà des stages. Le noyau dur de ce projet consiste à animer le lieu avec des événements, des conférences. Il est possible que des stages associés au pôle soin (et bien-être) et au pôle art. Actuellement, les porteurs du projet ont décidé de chercher d’autres lieux, chercher du bâti dans l’optique de trouver des offres plus intéressantes niveau prix.

Beaucoup de curieux viennent aux réunions. Il n’est parfois pas facile de savoir qui est vraiment motivé. Au niveau du noyau dur, Marie, très intégrée dans le milieu culturel de LR, est prof en lycée technique. Sonya et son compagnon sont motivés mais ne pourront peut-être pas rester à LR. Les mots d’ordre de l’Oasis sont : Intergénérationnel, échéance rapide. SCI. Une réunion a lieu tous les mois (la prochaine aura lieu le 27 octobre). Actuellement, 4 personnes veulent vraiment acheter.

Habitat partagé

Le nouveau PLU (plan local d’urbanisme) devrait sortir bientôt.
Il existe au niveau des politiques régionales, une volonté de développer des habitats partagés. L’intérêt serait de signaler VE comme un groupement intéressé par les habitats partagés. Il faut rester attentif aux appels d’offre de la ville ou de la région.
Que se passe-t-il du côté des grands constructeurs ? Les offices publics de l’habitat contactent les personnes intéressées quand l’appel d’offres est remportée.
Les projets d’habitats partagés se mettront en place courant 2021.

Actuellement, il y a Projet habitat partagé en centre ville de LR qui se construit.

L’achat de terrain agricole très difficile à LR.
Le collectif Terre de Lien explique qu’il ne manque pas d’agent ni de gens qui veulent acheter, mais qu’en revanche il y n’y a presque rien à acheter. On n’a pas accès aux noms des propriétaires des parcelles sur les cadastres. Les ventes se font plutôt par bouche à oreille. Par contre, au niveau de l’immobilier, il y a régulièrement des choses à vendre. Plusieurs possibilités au niveau de l’habitat partagé : accession solidaire à propriété, taux 0%, achat, location en habitat partagé.
Il faut essayer de mieux de se faire connaître par les autorités.

Participant.E.s du projet habitat partagé :

  • Fred
  • Pierre
  • Maëli
  • Jeanine
  • David
  • Hannah

L’idée est de tester des types de colocations ou de cohabitat pour certains dès septembre 2019 pour voir comment on se supporte. Ou simplement d’essayer d’habiter proches les unes des autres ou encore essayer de se voir régulièrement autour d’événements conviviaux pour apprendre à mieux se connaître. Pour l’habitat entre végé, le noyau est constitué de 6 personnes.

Plusieurs co-habitats à côté, ce serait l’idéal afin de choisir nos voisins et créer une dynamique de quartier.

Dans le cadre de l’éco-quartier de Bongraine, la région construira uniquement de nouveaux habitats.

Dès 2019, 4 personnes du projet de cohabitat végé vont s’installer à la Rochelle et ses alentours (Fred, Maeli, Pierre, Jeanine).

Nicolas est également peut-être intéressé pour s’installer à la Rochelle courant 2019 ainsi que Clément – Marie – Adriana qui voudraient être dans des habitats proches, en tant que voisins, à partir de septembre 2019.

Question : Est-ce qu’on poste dès cette année annonces sur groupes d’habitat partagé ?
Réponse du groupe : Oui

Communication extérieure : Mettre en valeur Vers l’Ecolieu ou bien les projets individuels ?

De moins en moins de personnes viennent aux réunions.

Beaucoup de curieuses sont venues aux pique-nique puis ne sont pas revenus pour différentes raisons : difficile de trouver un travail hors de Paris, attaches affectives ou familiales à Paris, peur de connaître une vie moins stimulante que dans la capitale, préférence pour d’autres lieux comme la Bretagne…

Comment fédérer autour de VE ?

Options :

  • Présenter VE et dire qu’on cherche de nouvelles personnes pour mener des projets
  • Présenter les projets individuellement ?

-Faire les deux : dire quels projets on a et qu’il est possible d’en intégrer d’autres si la personne les porte elle-même.

Idée de Post Facebook : présentation de LR et de ses valeurs (altruisme, convivialité, etc), présentation du pôle soin et du pôle art et invitation à communiquer sur d’autres projets.

Question de la cible de notre communication ? Institutionnel ? Individus ? Projets ?

  • On a besoin de se faire connaître et de se faire bien voir par les institutions : approche projet par projet ainsi que sur-structure qui apporte un poids supplémentaire (réflexion sur chacune des communes et de leurs attentes)
  • Investisseurs, mentors, sponsors ? Maribel connaît deux investisseurs potentiels sur LR, qui voudraient acheter parts en SCI, et ensuite toucher un loyer (plus intéressant surement que le prix du marché).

Il y a besoin de volontaires pour rédiger des messages et des dossiers selon les motivations et compétences de chacune.

L’idée serait, à la Rochelle, de continuer de proposer des événements conviviaux afin de connaître les gens déjà sur place et de mieux communiquer autour de VE avec par exemple la mise en place du Projet de repas partagé tous les dimanches midis.
Il y a également l’idée de bistrot de Maribel qui pourrait être développée rapidement sur place, peut-être en passant d’abord par des cafés associatifs déjà existants (CF l’étude de marché sur les lieux de soin et les lieux arts et culture réalisé par le Pôle Soin).

2018-19 : rencontres conviviales régulières ?

Nous avons organisé beaucoup de rencontres (piques niques, tambouilles, randonnées, goûters, etc.) depuis 2016. Cependant, celles-cis attirent surtout des gens qui viennent découvrir le collectif, dont beaucoup ne reviennent jamais. Partant de l’idée qu’il est impossible de construire un collectif si les personnes n’apprennent pas à se connaître, nous avons demandé si les membres motivées par le déménagement pouvaient s’engager à réserver un créneau par mois pour ces rencontres. Une dizaine de personnes ont répondu positivement.
Le dimanche a été sélectionné par vote. Des rencontres conviviales auront lieu toutes les 2 semaines. La régularité et le fait que chacune soit prévue au moins 1 mois à l’avance devrait permettre de réserver plus facilement ces créneaux. Elles sont ouvertes à toute personne intéressée par l’idée de participer au collectif, mais ne sont ni des réunions de présentation, ni des réunions de travail.
Tout le monde est invité à proposer à tour de rôle ces événements, de préférence dans Paris ou à proximité immédiate. Il peut s’agir de brunchs, repas au restaurant, goûters, aprems jeux, etc..

Les prochaines rencontres 

Merci d’indiquer vos présences en suivant ce lien : https://framadate.org/zeAbyXgEntfAPaYb

  • Dimanche 14 octobre, goûter&jeux chez Frédéric 15h30 – 18h30 au 137 avenue de choisy, code B9621, sonnette 3 (si besoin :06 60 17 00 47). Apportez de quoi partager.
  • Mercredi 17 octobre 20h : Soirée jeux de sociétés au Cocon Ludique, organisée par Pierre. Rendez-vous au 227 Rue Saint-Martin, 75003 Paris
  • Dimanche 28 octobre, goûter 15h30 chez Hannah et David au 82 rue Jullien à Vanves. Attention : le portail ne s’ouvre que si vous envoyez un sms : 07 50 83 13 38. Venez avec de quoi partager ce goûter.
  • Dimanche 11 novembre, cuisine, brunch et jeux 11h30 chez Clément au 67 rue du Chemin Vert 75011 Paris, code 48951 et code ascenseur 1972. Venez avec des ingrédients pour cuisiner, des choses prêtes à manger et/ou des jeux. sms 06 50 72 91 80
  • Dimanche 25 novembre, après-midi Goûter, Dessin et Musique chez Frédéric et Maëli au 137 avenue de Choisy, interphone 3, code B9621, dernier étage, de 15h à 18h. Vous pouvez venir avec de quoi dessiner, avec des instruments de musique et  un goûter vegan à partager.
    Frédéric : 0660170047 Maëli : 0662262063

Newsletter de Vers l’écolieu n°19 – Mai 2018

Bonjour à tous et à toutes,

avec le retour de la chaleur et du soleil, il est difficile de rester chez soi !

On vous propose plusieurs événements pour ce mois de Mai et cet été (événements aussi présentés sur notre site) :

– Une réunion de présentation d’un projet cadré pour l’achat d’un terrain constructible en SCI et la construction d’habitats individuels (en propriété privée) ou collectifs, à moins de 10 km de La Rochelle : Choix de la date en cours via ce sondage 

– Une rencontre autour du projet du centre thérapeutique et du centre artistique à la Rochelle (pôle Arts et pôle Soin) le samedi 26 mai à 19h dans le 13ème. N’hésitez pas à vous inscrire sur l’événement : on recrute ! 

– En même temps même endroit : Pique nique de rencontre pour les gens qui ne sont pas intéressés par les 2 projets ci-dessus. 

– Un séjour à la Rochelle du 28 juin au 1er juillet à l’occasion du Tour Alternatiba. On profitera de ce séjour pour se baigner, visiter la Rochelle, Aytré, Châtelaillon…
Ce sera aussi l’occasion de rencontrer des élu·e·s ou responsables urbanisme contacté·e·s au préalable pour essayer de voir si certains pourraient nous arranger l’achat d’un terrain sympa, ou voir quelles serait les conditions pour s’installer dans l’écoquartier Bongraine.

Concernant le mois de juillet et d’août, nous avons commencé à référencer plusieurs écolieux ou Oasis qu’il pourrait être agréable de visiter. Si vous êtes décidé·e à y aller, n’hésitez pas à proposer aux autres membres !

Plusieurs membres se sont aussi déclaré·e·s intéressé·e·s pour passer du temps sur un chantier Terre-Paille. Pour trouver des chantiers, je vous conseille Botmobil ou Twiza.
👉 Soit vous pouvez décider seul·e et nous diffuserons l’info,
👉 Soit vous pouvez proposer un vote entre plusieurs chantiers (nous pouvons diffuser la consultation aux intéressé·e·s).

Le précédent questionnaire buggait, nous sommes donc passés de Zoutch à Doodle pour l’organisation des événements de la période estivale de Vers l’écolieu.

Profitez bien du soleil,

Maëli

Newsletter de Vers l’écolieu, n°16 – Février 2018

Bonjour,

Après la newsletter spéciale écoquartier Bongraine de la semaine dernière, voici quelques nouvelles plus générales.

Le 5 janvier notre groupe facebook a dépassé la barre des 1000 membres ! Alors bien sûr il s’agit surtout de personnes suivant de loin notre collectif, mais ça veut dire que nous gagnons petit à petit en visibilité vis-à-vis de personnes qui, peut être, passeront un jour le cap et rejoindront nos projets ou proposeront de rejoindre et participer au leur (dans la zone de la Rochelle) !

Deux événements relatifs à 2 projets d’habitat portés par le collectif sont à venir (plus d’infos sur ecolieu.fr/index.php/nos-evenements) :

AG cohabitat entre végés
mar., 13 février, 19h00 – 22h00
137 Avenue de Choisy, 75013 Paris
Pour la rédaction collective de la raison d’être du projet (les objectifs communs) et de la charte (comment les atteindre – mode de vie et organisation collective dans le cohabitat).

Deuxième réunion du groupe « Habitat Groupé » de La Rochelle
mer., 21 février, 14H30 – 17H30
chez Geneviève Chaillaud  100 avenue du cimetière 17000 LA ROCHELLE
Pour la restitution du travail des groupes Examiner les aspects juridiques, Montage Financier, Raison d’être du projet et Inventaire des choses à ne pas faire.

Ces événements sont ouverts à toutes et tous, n’hésitez pas à contacter les membres qui organisent !

Nous constatons aussi que, 2019 approchant, de plus en plus de personnes s’intéressent aux projets portés par nos membres. Maeli a créé une petite BD pour encourager cette tendance. Nous la diffuserons bientôt sur les réseaux sociaux et elle sera ajoutée au site pour présenter en image le collectif ouvert et inclusif que nous appelons de nos vœux.

Bonne année 🙂

L’AMAP de Bongraine

Une AMAP est une Association de Maintien d’une Agriculture Paysanne. Il y a beau avoir beaucoup de terres agricoles autour de La Rochelle, les terrains restent chers et peu de maraicher·e·s s’y sont installés. L’AMAP aurait pour but de soutenir l’installation et l’activité d’une exploitation respectueuse de l’environnement (certifiée ou non) et d’assurer un approvisionnement annuel en légumes à un prix équitable. Lire la suite « L’AMAP de Bongraine »

Collectif d’autoconstruction de l’écolieu

Une fois installé, je souhaite être propriétaire de mon logement, afin de pouvoir vraiment choisir l’habitation qui me convient et ne plus continuer à financer le capital d’un quelconque héritier. Je souhaite habiter avec d’autres personnes qui participeront au choix, mais il est possible que nous construisions un bâtiment neuf, ou que nous trouvions un bâtiment à rénover. D’autres personnes ont des envies de tiny house ou de retape de ferme. Lire la suite « Collectif d’autoconstruction de l’écolieu »

Hannah Bensoussan – 5 juin 2017

Le groupe Vers l’Ecolieu m’intéresse car…

… je veux rêver-construire

Depuis quelques années, je réfléchis à comment vivre une vie aussi douce et bienfaisante que possible – pour moi, et pour ce qui m’entoure, gens et environnement. Je progresse donc petit à petit vers un mode de vie écologique, et fais de mon mieux pour nourrir des relations bienveillantes et tolérantes. Cette envie de douceur et d’ouverture nourrit mon engagement féministe, mon exploration d’idées alternatives et spirituelles, mon envie de rêver et construire un petit bout d’utopie, bref un peu tout mon travail sur moi.

 

… j’ai envie de collectif

Bien que je sois plutôt solitaire par nature, j’ai découvert la richesse qu’apporte la vie en collectif à travers plusieurs expériences de voyage et de formation, et je souhaite avoir cette richesse dans ma vie au quotidien. Au niveau de l’habitat, avoir mon intimité et mon lieu à moi tout en partageant des espaces communs est exactement ce à quoi j’aspire. J’habite depuis un mois dans une colocation végétarienne en banlieue parisienne, avec quatre autres personnes dont mon compagnon, que l’on appelle la Maison du Bonheur.

Il y a plein de choses que je préférerais faire à plusieurs que seule : s’installer (voire peut-être acheter un lieu qui sera chez nous), cultiver un jardin pour savoir ce que je mange et avoir un impact plus positif sur l’environnement, élever des enfants. Et plein de plus petites choses du quotidien qui, il me semble, fleuriraient bien chez moi dans le cadre de Vers l’Ecolieu : apprendre encore sur comment consommer mieux et limiter nos déchets, bricoler plutôt qu’acheter, se régaler en mangeant végé, organiser des événements conviviaux et joyeux.

Il se trouve que j’aime beaucoup les personnes que j’ai rencontrées à Vers l’Ecolieu, et que je serais très heureuse de faire cette aventure avec elleux.

 

… je pense pouvoir y construire une activité pro qui me ressemble

Je sors d’une formation à Sciences Po et de quelques emplois liés, et j’ai l’impression d’avoir vu assez du capitalisme et du marché du travail salarié pour dire que j’ai essayé et que c’est bon, je peux passer à autre chose maintenant.

Je suis prof de yoga, en formation à l’Ecole Française de Yoga. Je donne des cours dans une maison de retraite depuis un an et demi, et ayant quitté mon boulot de bureau il y a un mois, je veux faire du yoga mon activité principale. J’enseigne sous différentes formes depuis que j’ai 16 ans, et je sais que c’est quelque chose qui me passionne. Je vais également commencer à me former pour être thérapeute. Et puis j’écris.

Mon rêve professionnel combine toutes ces activités et passions, et ressemble un peu à celui de Maéli : j’aimerais ouvrir ou participer à un centre de soins et de création qui combine différentes formes de thérapies, d’activités bienfaisantes comme le yoga, et d’activités culturelles comme les ateliers d’écriture, de lecture, de dessin, de danse…

 

… le compromis entre ville et campagne me convient

Je suis attirée par l’idée de vivre à la campagne, l’idée de pouvoir faire des balades au calme, d’avoir un beau cadre de vie, de l’espace pour cultiver, etc. Et en même temps, je veux éviter de devoir prendre la voiture pour aller partout… et puis j’aime beaucoup la ville. J’adore les possibilités qu’offre Paris, de rencontres et d’activités. J’ai envie de participer à un projet que des inconnus puissent découvrir, visiter… Si j’organise thérapie, yoga ou autres activités, j’ai envie de pouvoir toucher des inconnus, et pas juste les autres membres du projet. Vers l’Ecolieu étant un projet périurbain, on s’offre les avantages de l’un et l’autre. Et puis le fait d’habiter en collectif permet de ne pas perdre en vie sociale en déménageant.