Consultation sur le choix de la localisation

MISE A JOUR 26 JUIN 2016 : Nous avons désormais choisi la localisation de l’écolieu : il se situera à La Rochelle. Cette page est conservée comme une trace de notre processus de décision.

 

Voici le moment d’une des prise de décision les plus importantes pour l’asso : le choix de la localisation de l’écolieu.

Sur les 57 critères mesurés par le questionnaire présenté aux membres pendant tout le mois de décembre, les votes des 45 participant·e·s font ressortir par ordre d’importance :
– Une aversion à vivre près d’une centrale nucléaire (rayon de 15km)
– L’importance de la qualité des ressources naturelles : de l’eau et de l’air purs, du soleil
– Les considérations politiques : politique bienveillante envers le projet, pro-écologie et loin de l’extrême droite
– Une préférence pour les régions sud (c’est le moment de réviser sa carte de 2016) avec la Nouvelle Aquitaine et dans une moindre mesure l’Occitanie, en cohérence avec la préférence pour l’ensoleillement et la proximité de la mer. Le tiers nord de la France est assez clairement exclu.
– Une préférence pour un prix de l’immobilier accessible : terrain constructibles à moins de 4000€ l’hectare et un loyer mensuel inférieur à 10€ le m².
– Des avis partagés sur les autres questions d’urbanisme avec des préférences proches pour les grandes villes (de 80 000 à 200 000 habitant) et les petites villes (de 30 000 à 50 000 habitants).

Ce questionnaire valide surtout un changement dans le projet de Vers l’écolieu : la localisation sera choisie dès début 2017 et non plus en 2019 !

Sur base de ces critères, 17 villes, principalement de Nouvelle Aquitaine et d’Occitanie ont été étudiées via des « fiche d’identité » construites par un groupe de travail. La démographie de ces villes va de 30 000 à 200 000 habitants, sachant qu’il sera évidement possible d’emménager à proximité, par exemple dans un village à quelques km.
Un choix parmi ces 17 villes est actuellement en cours. N’hésitez pas à participer si vous êtes déjà impliqué·e dans le collectif !

Vous pouvez suivre l’avancement (ou vous investir) sur notre groupe dédié au bénévolat pour Vers l’écolieu ou en nous contactant.

Qui sommes nous ?

Nous sommes un groupe associatif créé en juin 2016. Nous souhaitons déménager dans 3 ans dans le même voisinage, afin de partager des projets collectifs, autour (entre autres) des notions de convivialité, d’altruisme et d’équité. Ces projets peuvent être par exemple un partage de potager, la cogestion d’une piscine naturelle, l’utilisation d’une monnaie locale, la participation à un groupe de méditation, la mutualisation des compétences autour d’un centre d’accueil semi-médicalisé, la vie en habitat partagé… sans que personne n’ait à participer à des projets qui ne lui correspondent pas.

infographie-v23-bis-avec-bandeau-copier
Notre démarche
, en tant qu’association, est d’être ouvert au maximum de personnes et d’envies possibles. Nous tenons à cœur de prendre en compte les avis et arguments de chacune indépendamment de la durée de sa présence à nos côtés. Nous accueillons toute personne souhaitant s’orienter vers une vie plus conviviale, altruiste et équitable, quelque soit son point de départ ou sa vitesse de progression vers ces objectifs. Chaque personne peut participer à la vie du collectif, quelque soit son niveau d’implication. Tout projet ne s’opposant pas à ces valeurs peut être accueilli.

Nous faisons connaître notre projet et organisons de nombreux événements visant à améliorer la convivialité de notre groupe et afin que chaque membre puisse partager ses projets et adhérer à ceux des autres.

 

En 2017, nous avons lancé une série de consultations pour choisir collectivement une zone géographique. Cela a abouti au choix de La Rochelle, au voisinage de laquelle nous nous installerons au fur et à mesure des opportunités de chacun.

Dans un soucis d’ouverture au maximum d’envies et de diversité de projets, nous avons choisi une installation en bordure de cette ville moyenne, tempérée et dynamique (accès aux emploi, à une zone urbaine, mais aussi à la vie rurale).

Intéressé·e ? Dites le nous et tenez vous au courant de nos actualités !

Plus de détails sur le Fonctionnement de l’écolieu

Pour commenter ou modifier ce texte, suivez ce lien.

Nos projets concrets

Ces documents collaboratifs servent à regrouper les envies des personnes souhaitant rejoindre un lieu qui sera choisi collectivement lorsque les personnes participantes seront prêtes et assez nombreuses (cible: 30 personnes engagées en 2019). Ils serviront à la fois à savoir quels sont nos intérêts collectifs en termes d’installations et à montrer à de nouvelles personnes ce que nous pourrions faire ensemble !

N’hésitez pas à participer ! Il fondamental pour nous que les arguments et envies de chaque personne impliquée soient pris en compte avec autant de considération, qu’ils soient issus d’un membre fondateur ou d’un nouvel arrivant.

Accéder au document regroupant nos envies matérielles

Accéder au document regroupant nos envies d’activités

Les 3 règles pour participer

Tenez vous au courant de nos actualités grâce à notre formulaire d’inscription et participez au collectif en suivant nos 3 règles:

Règle n°1: Inclusivité. Il est demandé de parler de « Vers l’écolieu »: Le groupe est en développement et a besoin de bouche à oreille. N’hésitez pas à inviter vos ami·e·s pouvant être intéressé·e·s sur le groupe facebook ou parlez leurs de nous ! Tous les projets n’étant pas à l’encontre de nos valeurs sont bienvenus et seront soutenus par le collectif, tout en gardant leur autonomie: il n’appartient pas à Vers l’écolieu de dire comment les membres gèrent leur association, leur habitat partagé ou leur entreprise (et encore moins leur vie privée).

Règle n°2: Équité. Il est demandé de parler dans « Vers l’écolieu »: Même si vous êtes juste là par curiosité, nous avons besoin de connaître vos avis (en particulier négatifs) ou les projets qui vous plairaient. Nous nous mettrons à cœur de porter à tous les arguments et à toutes les envies la même considération, qu’ils soient issus de membres fondateurs ou de nouvel·le arrivant·e. N’hésitez pas à proposer, commenter, modifier, etc.. Nous évoluerons avec les envies de chacun·e. Nous avons une organisation horizontale: il n’y a pas de « bureau » qui organisera tout pour vous. Nous avons un cependant groupe bénévole destiné à centraliser les infos pour celles et ceux qui veulent particulièrement s’impliquer au service du collectif.

Règle n°3: Convivialité. Nous ne sommes pas un « fight club« . Nous visons à amener dans le monde plus de bienveillance et d’équité, en commençant par soi-même et par nos interactions dans ce groupe

Participer à la rédaction de ce texte ou le commenter

Nos partenaires

Le mouvement Colibri et le projet Oasis

L’association Colibri place le changement personnel au cœur de sa raison d’être, convaincue que le changement de paradigme de la société ne peut se faire sans que les êtres humains ne se changent eux-mêmes. Son mot d’ordre est de redonner confiance aux citoyens dans leur capacité à agir concrètement et régulièrement, afin de participer à construire une société plus humaine et plus respectueuse de l’environnement.

Colibris se mobilise pour la construction d’une société écologique et humaine. L’association place le changement personnel au cœur de sa raison d’être, convaincue que la transformation de la société est totalement subordonnée au changement humain. Colibris s’est donnée pour mission d’inspirer, relier et soutenir les citoyens engagés dans une démarche de transition individuelle et collective.
Après avoir mené sa campagne “la (R)évolution des Colibris” autour de 5 thématiques, Colibris va désormais soutenir la création de lieux qui incarnent les valeurs qui nous sont chères.

Nous sommes référencés sur la Fabrique des Colibris. N’hésitez pas à y faire un tour pour découvrir les autres projets !

 

La Maison des Acteurs du Paris Durable

A Paris, des milliers d’acteurs participent à la réduction de l’empreinte écologique de la capitale grâce à des actions locales et concrètes, modestes ou plus ambitieuses.

La Mairie de Paris, avec son Agence d’Ecologie Urbaine de la Direction des Espaces Verts et de l’Environnement, a lancé les « Acteurs du Paris durable » pour favoriser ces initiatives, soutenir leur démultiplication, en susciter de nouvelles en mettant en visibilité et en réseau des actions de particuliers, de collectifs d’habitants, de copropriétés, d’associations, de professionnels…

Des exemples : jardins partagés, nouvelles façons de consommer, chasse au gaspillage en tout genre, partage d’objets du quotidien, recyclage…

  • Vous recherchez à Paris des événements sur l’écologie ? Regardez la rubrique « agenda« .
  • Vous organisez un événement ? Faites le savoir dans la rubrique « agenda« .
  • Une actualité à diffuser ? Proposez une parution sur la home du site.
  • Vous recherchez un Acteur près de chez vous : la carte interactive est là pour vous aiguiller.

Chaque mois, découvrez un thème accompagné d’un invité-expert et d’un portrait vidéo d’Acteur parisien et les événements importants relayés dans la newsletter (inscription ici).

 

Les médias alternatifs en ligne

4ème Singe

Le 4ème singe est un site d’information bénévole et indépendant ayant pour objectif d’éclairer les citoyens sur le monde dans lequel nous vivons, mais aussi sur les alternatives possibles.
Un article sur Vers l’écolieu y a été publié en janvier 2017

Les Moutons enragés

Les moutons en ont marre, ils s’informent. Les Moutons ont repris l’article publié par le 4ème Singe en janvier 2017

Mr Mondialisation

Mr Mondialisation est un think tank informel et citoyen francophone à visée internationale symbolisé par un personnage anonyme portant une Bauta vénitienne. Son objectif : alimenter le débat libre dans la sphère publique autour des grands sujets mondiaux et locaux de notre temps.
Un article sur Vers l’écolieu y a été publié en février 2017.

Participer à la rédaction de ce texte ou le commenter

 

Les écolieux membres des mêmes réseaux

Alosnys

Alôsnys, le village des saveurs et des savoirs est un éco-centre pédagogique en Bourgogne, dédié à la nature. Celui-ci est situé aux portes du Morvan, au cœur du territoire Autunois dans la charmante commune de Curgy.

La maison des communs

Une association de personnes souhaitant participer à la création d’un tiers lieu autonome, solidaire et écologique en Ile de France, accessible par le réseau francilien (Navigo). Concrètement, avec les outils à leur portée et la mise en commun de leurs super-pouvoirs, bâtir un endroit où vivre et travailler ensemble pour créer du lien, accueillir celles et ceux qui en ont besoin, produire notre nourriture, nos vêtements, recycler, expérimenter, construire et caetera.

Mainstenant

Mainstenant.org propose la création d’éco-lieux, connectés entre campagne et cité, de solidarités réelles entre parisien.ne.s et péri-urbain.e.s pour faire commun.e : ouverture de crèches agricoles, navette en bus électriques ou nourris au gaz issu de traitement des biodéchets, séjours pour découvrir et appréhender la permaculture dans des éco-villages, réapprendre les savoir-faire de subsistance (métiers agricoles, nourriciers et de bouche, consommation responsable…) sur les iles et berges de la seine.

Les réalisations qui nous inspirent

Il existe de nombreux écolieux en France et dans le monde. Afin de ne pas repartir de zéro et apprendre des échecs et réussites de chacun·e, nous vous invitons à découvrir quelques uns de lieux qui nous ont inspiré-e-s. D’autres sources d’inspirations, plus réduites, sont mentionnées dans ce que nous souhaitons partager.

 

Trémargat, le village transformé par ses habitant

Tremargat-Amenagement du bourg BD-5

A Trémargat, dans les Côtes d’Armor, la solidarité, l’entraide ou l’écologie ne sont pas de vains mots. La petite commune bretonne est depuis vingt ans un laboratoire à ciel ouvert de projets alternatifs. Ses habitants soutiennent l’installation de paysans, s’approvisionnent dans une épicerie de produits bio et locaux, se retrouvent au café associatif, délibèrent au sein d’un conseil municipal qui applique des principes de démocratie participative, et s’éclairent avec Enercoop. La formule fonctionne : le village qui se mourait dans les années 70 est depuis quinze ans en pleine renaissance.

http://www.kaizen-magazine.com/tremargat-laboratoire-dalte…/

 

Longo Maï, la communauté post 68 qui durera encore longtemps

Longo Maï

Les coopératrices et coopérateurs de Longo maï se sont retrouvés parce qu’ils veulent un monde d’humains égaux dans lequel chacun peut se développer selon ses capacités. Ils refusent le salaire individuel et sont convaincus que l’économie doit servir la dignité et le bien-être de tous les humains dans le respect de la nature et envers les générations futures. Pour eux, l’engagement personnel et la vie en communauté est un pas important vers ce but.

http://www.prolongomaif.ch/

http://humanismepur.free.fr/communautes/longo_mai.php

 

La Maison des Babayagas, l’« anti-maison de retraite » féministe à Montreuil

la-maison-des-babayagas

Projet d’une maison «autogérée, citoyenne, écologique, féministe, laïque et solidaire», valeurs inscrites dans une charte de vie. L’idée est d’habiter chacun chez soi au sein d’un même bâtiment, en organisant l’entraide entre les plus alertes et les autres, pour éviter, ou retarder, le départ en institution médicalisée. La vie collective se déroule dans des espaces communs, ouverts sur le quartier, destinés à accueillir l’université populaire (Unisavie, «l’université du savoir des vieux»), pensée par Thérèse Clerc «pour rester intelligents ».

http://www.liberation.fr/futurs/2014/02/02/les-babayagas-la-silver-solidarite-au-quotidien_977239

 

Couleur d’Orange, l’habitat autogéré de Montreuil

couleur-dorange

Dès le départ, la copropriété Couleur d’Orange a été conçue pour être ouvert sur la ville. Ainsi a-t-il été décidé de laisser la grande salle commune, au milieu du terrain, à disposition d’associations ou de groupes de la ville ayant des besoins ponctuels. La salle est prêtée et non louée, en échange d’une petite participation aux frais. Seules sont évitées les fêtes et les activités trop bruyantes. Les habitants tiennent à ce que la gestion du lieu soit la plus simple et la moins prenante possible : la demande pour la salle doit passer par un habitant qui en informe tout le monde par le panneau d’affichage. Si, après quelques jours, personne ne s’y est opposé, c’est que tout le monde est d’accord.

https://espascespossibles.org/2015/07/10/couleur-dorange-une-envie-folle-detre-auteur-de-son-habitat/

 

Le lavoir du Buisson St Louis : un exemple de cohabitat durable en plein Belleville

lavoir-du-buisson-saint-louis

Le Lavoir du Buisson Saint-Louis, situé près de Belleville, dans le 10e arrondissement de Paris, fait référence en matière d’habitat partagé. A l’origine du projet, des soixante-huitards ? Des artistes ? Oui.

https://ecollaboratif.wordpress.com/2015/04/14/le-lavoir-du-buisson-saint-louis-un-ilot-de-vert-en-plein-belleville/

 

L’habitat participatif Ensemble Vivre et Vieillir Autrement dans les Ardennes

ensemble-vivre-et-vieillir-autrement-dans-les-ardennes

Il s’agit de la construction d’un groupe d’éco-habitations individuelles, avec espaces collectifs, pour des seniors souhaitant un style de vie qui procède de profondes convictions humanistes partagées qui s’expriment avant tout par

  • L’entraide mutuelle, partant du principe que, même à mesure que le poids des ans se fait sentir, chacun aura toujours la force de soutenir et d’aider celui qui est plus faible que lui.
  • Le partage de tout ce qui peut contribuer à un enrichissement de l’esprit.

http://eva08.org/projet.html

 

Eourres : Le village porteurs d’alternatives issu d’une communauté utopique dissoute

eourres

Eourres est un de ces villages qui rassemble des individus n’hésitant pas à expérimenter des modes de vie individuels et collectifs. Ensemble, ils font le pari de respecter des valeurs en lien avec le respect de la nature et de l’être humain. Le respect de l’Environnement est sans doute un des concepts fédérateurs permettant aux villageois et passants d’ouvrir la discussion sur des notions telles que l’agriculture, la musique, la culture, l’éducation, les technologies novatrices, etc.

Aujourd’hui, des hommes et des femmes venus des quatre coins du globe tentent, non sans difficultés, de s’y investir, à long et/ou à moyen terme.

 

Jardin des fraternités ouvrières de Mouscron (Belgique)

jardin-des-fraternites-ouvrieres-de-mouscron

Une association qui vise à l’éducation populaire ouvrière permanente ayant planté une “forêt” de 1800 m² où tout ce qui pousse là se mange. http://rue89.nouvelobs.com/2015/06/10/cette-foret-tout-est-comestible-259632

 

La communauté Emmaüs de Lescar-Pau : Un lieu d’accueil inconditionnel

emmaus-lescar-pau

La communauté Emmaüs Lescar-Pau, autonome à 100% financièrement, cherche à offrir à ses membres un environnement stable et paisible pour pouvoir se reconstruire. Ce processus est loin d’être facile, mais la plupart du temps, chacun finit par retrouver un certain équilibre, notamment grâce aux ateliers.

http://www.emmaus-lescar-pau.com/historique_1_1_95.html

 

Troglobal : Le village troglodyte et caravanier

troglobal

Au village « Troglobal », la population varie de 20 personnes en hiver à plus de 100 l’été lors de festivals « foirinettes » ou des free parties. C’est l’anarchi-tecture. Ici pas besoin de permis de construire, chacun met sa pierre à l’édifice et se forme lors d’atelier de taille de pierre. Les canettes et les bouteille de bière sont utilisées pour la maçonnerie. C’est le règne du système D. Au village Tropglobal, pas d’argent roi mais des citrouilles. On les gagne en accomplissant des tâches, telle la vaisselle ou la cuisine et on s’en sert pour payer les repas.

Le concept repose sur « le droit de passage ». Les occupants des lieux sont pour la plupart des itinérants, des « nomades » dans le beau sens du terme (et il n’y en a qu’un seul).

http://www.troglonautes.com/le-village-Troglobal_a616.html

 

Habitat différent, un quartier communautaire à Angers

habitat-different

De l’extérieur c’est un quartier comme les autres, à la périphérie d’Angers. Mais une fois à l’intérieur, on observe aucune clôture, et on découvre des garages réquisitionnés pour le bien commun (cave à vin, salle pour les ados, terrain de boules…) et un jardin collectif… Il y a des installations qui ne trompent pas : bienvenue à Habitat Différent où comment « Vivre ensemble, chacun soi ».

http://www.lesecoreporters.fr/ecolieux/habitatdifferent.html
https://hd49.wordpress.com/about/

 

Le Moulin de Busseix : Un hameau rural fonctionnant simplement

busseix

Dans ce hameau du Limousin, l’équilibre vie collective/vie privée est agréable pour tous les habitants. Ne pas trop s’investir dans ses relations avec les autres et garder une certaine indépendance est un atout pour l’évitement de conflits. « Simplement vivre ensemble » peut paraître commun, mais c’est selon beaucoup la plus belle réussite du groupe.

https://docs.google.com/document/d/1RBSdHLatb2-pOdkyfi0m8OlgylI5tQekgwD0pGjSqKM/edit

 

Participer à la rédaction de ce texte ou le commenter

Nous contacter

Cliquez ici pour nous laisser vos coordonnées et/ou être tenu·e au courant de nos événements par sms ou mail.

Merci, et n’hésitez pas à nous rencontrer aussi lors de nos événements 🙂

 

Règle n°2: Il est demandé de parler dans « Vers l’écolieu »: Même si vous êtes juste là par curiosité, nous avons besoin de connaître vos avis ou les projets qui vous plairaient. Nous nous mettrons à cœur de porter à tous les arguments et à toutes les envies la même considération, qu’ils soient issus de membres fondateurs ou de nouvel·le arrivant·e.

Nos ressources documentaires et supports

Écovillages, communautés d’intention, cohabitats

Publications

Vivre autrement : écovillages, communautés et cohabitats — Diane Leafe Christian

La communauté: une BD témoignage sur une expérience d’après 68 – Hervé Tanquerelle et Yann Benoît

Kaizen spécial oasis: un inventaire de 100 projets en cours ou à venir et quelques clés de leurs réussites. En lien avec le Mooc sur le même thème.

LE groupe facebook où poser vos question: Projets Ecovillages

 

Inventaires webs 

utopies-concretes.org/#/fr/map  LA carte participative des alternatives.

semeoz.info/carte/ Collection de cartes des initiatives collaboratives et constructives dans le monde 206 cartes recensées à ce jour

http://www.basededonnees-habitatparticipatif-oasis.fr/wakka.php?wiki=CartE la carte des oasis colibris et cohabitats de la Coordin’action
et https://www.colibris-lafabrique.org/carte-des-projets la carte des projets Colibri

decroissons.wordpress.com/habitat/village-associatif-alternatif/

ecoclash.over-blog.org/page-667382.html

www.passerelleco.info/rubrique.php?id_rubrique=30#ssmenu1

humanismepur.free.fr/communautes/liens_cmt.php

www.facebook.com/notes/solutions-alternatives-en-vid%C3%A9o/solutions-alternatives-en-vid%C3%A9o-ressources/512663232234840      (inventaire de vidéos aux thématiques étendues)

www.alternabase.com/?page=bibliotheque&&token=0 Bibliothèque pdf classée par thématique

gen.ecovillage.org/ (international)

http://ddata.over-blog.com/5/69/44/55/carte-lieux-de-vie-ouvert-base-nomade-collectifs-squatt-eco.htm (Lieux de vie, bases nomade, collectifs, squats, ecolieux…)

 

Reportages vidéos

livinginthefuture.org/episodes/1-introducing-lammas.php

 

Les assos à connaitre

A-Tipic: accompagne les projets www.a-tipic.com

Les Compagnons batisseurs: association visant à faciliter la réalisation de projets en auto-construction www.compagnonsbatisseurs.org

Mouvement associatif de Coordin’action nationale de l’habitat participatif www.habitatparticipatif.net

Cpa-Cps: maîtrise d’ouvrage en partenariat avec les habitants. www.cpa-cps.com

Eco habitat groupé: promeut les démarches d’autogestion et de cogestion en d’un habitat groupé écologique et solidaire www.ecohabitatgroupe.fr

Terre de Lien: Entreprise sociale et solidaire achetant des terres pour les louer à de petits agriculteurs et enrayer l’étalement urbain. www.terredeliens.org

Fédération française des coopératives d’habitants: aide les coopératives d’habitant actives ou en projets sur des aspects juridiques, financiers, etc. www.habicoop.fr

Habitat groupé: sites acompagnant les projets et fournissant une documentation riche www.habitat-groupe.be www.habitatgroupe.fr et www.habitatgroupe.org

Habitat solidaire: entreprise sociale et solidaire qui promeut les démarches associatives de proximité. www.habitats-solidaires.fr

Habiter Autrement: portail qui recense les habitats et modes de vie alternatifs. www.habiter-autrement.org

HESP’ère21: association de promotion de l’habitat participatif en région parisienne.

Habitat participatif Ouest: plateforme de coordination d’associations de promotion et de soutien à l’habitat durable et solidaire. www.habitatparticipatif-ouest.net/

Oïkos: Association proposant des formation sur l’habitat écologique. www.oikos-ecoconstruction.com

RAHP: Réeau des professionnels de l’habitat participatif. www.rahp.fr

RNCHP: Réseau national des collectivités pour l’habitat participatif mutualisant les expériences des collectivités à l’initiative ou en soutien d’habitats participatifs.

SCOPHEC: Société coopérative et participative d’assistance à l’habitat participatif, écologique et coopératif. Assistance en maitrise d’ouvrage.

Toits de Choix: Conduite de projets d’habitats participatifs. www.toitsdechoix.com

Twizza: Plateforme d’entraide aux chantier d’habitat écologiques. fr.twiza.org

Université du Nous: Association d’éducation à la communication non violente et techniques associées.

Woofing: Réseau mondial de fermes bio proposant d’accueillir des travailleurs bénévoles en échange de formations pratiques, du gîte et du couvert. www.wwoof.fr

Participer à la rédaction de cette liste

 

Généralistes

www.ekopedia.fr, l’encyclopédie des alternatives écologiques

 

Géographie

Les principaux critères auxquels penser lorsqu’on part de zéro

Carte du territoire en fonction des conditions de vie d’après l’INSEE 

Cityscan: un outil pour connaitre risque, valeur, et plein d’autre donnée sur une adresse.

 

Économie, décroissance et transition

Maurizio Pallante – La décroissance heureuse

Serge Latouche – l’âge des limites

Jean Pierre Dupuis – Quand l’impossible est certain

Meadows & al. – Les limites de la croissance

Rob Hopkins – Les villes en transition

Dennis Meadows – The limits to growth

Holmgren – Crash on demand

Philippe Bihouix – L’âge des low tech

Petit traité de résilience locale — Sinaï, Carton, Servigne, Stevens

Cartes d’alternatives en France et ailleurs: http://www.scoop.it/t/les-cartes-des-alternatives

 

Philosophie et vie collective

Matthieu Ricard – Plaidoyer pour l’altruisme (psychologie dont sociale, éducation, environnement…)

La spirale dynamique: comprendre comment les hommes s’organisent et pourquoi ils changent — Fabien Chabreuil, Patricia Chabreuil

Reinventing Organization de Frederic Laloux

 

Permaculture et nourriture

www.permachaos.net un site très agréable en BD, traitant de la permaculture au sens large

Permaculture : soigner la terre, nourrir les hommes – La ferme du bec Hellouin

Des légumes en hiver – Heliot Coleman

Le jardiner-maraîcher : manuel d’agriculture biologique sur petite surface — Jean-Martin Fortier

Manuel pratique de la culture maraîchère de Paris — JG Moreau et JJ Daverne (1844, disponible en pdf sur la toile)

Pablo Servigne – Nourrir l’Europe en temps de crise

John Jeavons – How to grow more vegetables

www.fermesdavenir.org  Un réseau et des exemples clairs et documentés (dont boite à outil et carte des initiatives) d’expérimentations en permaculture

www.permatheque.fr/permaculture-et-autonomie-plus-de-50-fichiers-pdf-a-telecharger/ (comme son nom l’indique)

Bill Mollison

 

 

 

Education

André Stern – Et je ne suis jamais allé à l’école – il y a aussi des vidéos de ses conférences ici : www.youtube.com/watch?v=ezD0shrUNqs

Ivan Illitch – Une société sans école

Alexander S. Neill – Libres Enfants de Summerhill

Clara Bellar – Etre et devenir (FILM) – www.etreetdevenir.com/.

Allan Thomas et Harriet Pattison – A l’école de la vie – les apprentissages informels sous le regard des sciences de l’éducation

John Holt – S’évader de l’enfance et ses autres livres

Sandra Dodd – The big book of unschooling ansi que plusieurs ressources en français ici : sandradodd.com/french/

Léandre Bergeron – Comme des invitées de marque ; Avec conviction sans espoir (film)

Yves Bonnardel – La domination adulte

Les vidéos de Céline Alvarez (notamment du développement du cerveau, apprentissages) www.celinealvarez.org/

Catherine Dolto – La cause des enfants

Participer à la rédaction de ce texte ou le commenter

Localisation et dimensions

Cet article témoigne de l’orientation d’origine de notre collectif, en juin 2016. Les textes actuels sont visibles en suivant ce lien.

Pour améliorer l’agrément, le renouvellement des idées et relations et la robustesse du collectif d’habitat, un minimum de 50 personnes semble préférable. La proximité d’une population hors du collectif permet de renforcer ces aspects. Pour arriver à ce nombre élevé, le projet commun doit être en adéquation à un large spectre d’envies. Une association est proposée afin de faciliter la convergence de personnes intéressées.

La localisation exacte devait être choisie quelques mois seulement avant le début des installations, afin que le plus grand nombre possible de personnes puissent prendre part à ce choix, mais la prise en compte des avis de nouvelles personnes nous à engager à choisir une ville dès 2017. Chaque personne pourra prendre le temps qu’il lui faudra avant de déménager, afin d’organiser son activité et son logement dans la zone choisie.

L’écolieu se situera à la bordure d’une ville. Ce choix permettant de profiter à la fois d’avantages de l’agglomération et de la campagne. Un lieu mixte permet l’inclusivité d’un plus grand nombre d’envies et de choix, en permettant de trouver des logements en location ou à la vente, en centre ville… ou au contraire plus isolés, à quelques kilomètres de la ville.

La présence d’une population déjà sur place augmente l’ouverture de l’écolieu. Elle permet aussi d’accéder à des services, emplois et compétences non présents au sein du collectif (ex : épiceries, poste, etc.) et de faciliter une éventuelle activité économique dans l’écolieu.

Géographiquement, des zones attractives sont à préférer pour attirer des personnes vers l’écolieu ou vers les services offerts par ses habitants. Le prix du terrain doit être assez faible pour permettre au maximum de personnes de s’installer. Le climat (et son évolution probable) doivent également être pris en compte vis-à-vis des besoins de tous (ex : maraîchage, sensibilité aux grandes chaleurs…).

Le lieu d’implantation doit être relativement neutre et ne pas appartenir (économiquement ou symboliquement) à quelques membres du collectif. La population locale et les pouvoirs publics locaux doivent être (au minimum) globalement favorables à l’implantation de l’écolieu. La bienveillance et l’aide des locaux seraient un plus non négligeable.

Si vous êtes intéressé·e par notre projet, n’hésitez pas à donner votre avis quant à la localisation idéale.

En savoir plus sur le fonctionnement de l’écolieu
Voir une proposition de charte

Participer à la rédaction de ce texte ou le commenter

Exemple de charte

Déclaration des droits de l'homme

Ce texte a pour vocation de définir un écolieu ouvert, évolutif et agréable à vivre. Chaque projet au sein de Vers l’écolieu est autonome. Il n’appartient donc pas à la fédération de projets Vers l’écolieu d’imposer une charte. Tout projet est bienvenu tant qu’il ne contrevient pas à nos valeurs.

L’écolieu est destiné à être :

  • Un lieu de vie pour des personnes qui sont en recherche de moyens pour vivre de façon plus harmonieuse sur le plan personnel, social et environnemental, en cohérence avec leurs idées. Il ne s’agit pas d’une seule propriété. Chaque membre est libre de vivre au sein du projet d’habitat qui lui correspond, que ce projet soit personnel ou collectif. La fédération d’associations Vers l’écolieu propose des équipements collectifs permettant la réalisation d’activités communes ouverts aux membres ou à tou·te·s (loisirs, jardin, repas, accueil familial et amical etc…).
  • Un lieu d’activité, de rencontre et de formation, pour la promotion des idées et valeurs altruistes. La fédération associative propose d’organiser, et éventuellement de domicilier, sur son/ses éventuels sites et ses environs toutes activité associative,  professionnelle et/ou commerciale, compatibles avec les objectifs et les valeurs de ses membres, de préférence dans le cadre d’une économie sociale et solidaire. Toute activité n’allant pas à l’encontre des valeurs d’altruisme et d’équité pourra être soutenue.

Les personnes participant à la vie de l’écolieu se rassemblent autour de valeurs communes qu’elles souhaitent expérimenter ensemble et transmettre autour d’elles.

Ces valeurs sont l’altruisme et l’équité, qui impliquent entre autres:

  • La détermination à mettre en œuvre individuellement et collectivement, localement et globalement un mode de vie respectueux de l’environnement, visant à réduire notre empreinte écologique par une recherche de simplicité de vie, une consommation responsable et par l’usage de ressources renouvelables.
  • La bienveillance, la non-violence relationnelle et la justice entre les membres du collectif, ainsi que la recherche de l’élargissement de ces principes à tous les êtres doués d’émotions ou d’un certain degré de conscience qu’ils soient actuellement vivants ou futurs.
  • La solidarité, en privilégiant les échanges non marchands en interne et avec l’extérieur (entraide, don, SEL, etc.).
  • Le respect des convictions philosophiques et religieuses de chacun, en favorisant l’expression des opinions dans leur diversité.
  • L’ouverture à l’extérieur en favorisant l’accueil des personnes et des groupes et en participant à la vie locale (associative, professionnelle etc.).

Ces valeurs seront expérimentées dans un esprit convivial, de cogestion et de transparence :

  • en multipliant les occasions de rencontre, de partage et d’écoute ;
  • en prenant les décisions importantes par des formats de décisions impliquant équitablement tous les acteurs, en veillant aux inégalités de niveau social, de genre ou d’introversion.

En savoir plus sur la localisation et la taille de l’écolieu
En savoir plus sur le fonctionnement l’écolieu

Participer à la rédaction de ce texte ou le commenter